Midilibre – 19 novembre 2015

Posté dans : Revue de presse | 0
Julien Corompt, le président a tenu tous les postes à Courant Scène.

Le mois de novembre s’annonce bien dense pour toute l’équipe de l’association Courant Scène qui présente pour cette saison automne-hiver une dizaine de spectacles.

Depuis 18 ans, à l’initiative de Geneviève Sarguet  aujourd’hui responsable de la programmation, cette structure, qui a organisé ses premiers concerts dans les cours des particuliers (cours en scène a insufflé le nom), offre de la musique d’une grande qualité en Petite Camargue.

Dynamiser le territoire sud-gardois

Son président, Julien Corompt, à 31 ans, passionné par le spectacle vivant, n’est pas arrivé là par hasard. Depuis l’âge de treize ans, il a suivi sa maman, impliquée dans cette aventure, réalisé des petits boulots tels que la tenue de la billetterie, et a fini par se forger une solide expérience et une connaissance accrue des artistes et de la scène.

Aujourd’hui, juriste de métier, il donne tout son temps à cette association de manière tout à fait bénévole. Pour lui, les objectifs premiers de Courant Scène sont de dynamiser le territoire sud-gardois déshérité par la culture musicale. Mais aussi de sensibiliser les plus jeunes au travers de nombreuses actions pédagogiques menées avec le collège de la Vallée Verte. Pour Julien Corompt, les Concerts à la Récré, ou des visites pour découvrir les métiers de la scène, comme se fut le cas à la Paloma dernièrement, sont le moyen d’amener la culture à la portée de tous.
Confrontée à la difficulté de fidéliser un public local, l’association développe les partenariats, que se soit avec la Femag, Paloma à Nîmes, Les Editions Au diable Vauvert ou la Caisse d’Epargne.

Des prix très raisonnables

L’équipe, qui s’investit beaucoup dans cette « lutte sonore »,  est composée d’une quinzaine de bénévoles et de 2 personnes employées à mi-temps.
L’association a baissé cette année le prix de l’adhésion annuelle de 12 à 5 € ! Ce qui permet de bénéficier de places de concert, dont le prix est déjà raisonnable (de 15 à 20 €), à un tarif réduit.
En multipliant toutes ces actions, Courant Scène veut permettre aux Gardois de faire un premier pas vers la découverte d’artistes rares, qu’ils soient locaux ou plus connus du grand public, mais aussi de jeunes talents émergeants.

Le début de saison a été déjà marqué par

Rémo Gary et Cédric le 6 novembre pour les amateurs de la grande chanson.
Les Garçons Manqués (avec Nicolas Rey, France Inter) et Mathieu Saïkaly, gagnant de la Nouvelle Star 2014 qui dévoilera son premier album le 7 novembre. (Voir l’article)
Oldelaf, décapant, libre et décalé et Delly’k entre Jazz, Rock et Flamenco le 10 novembre.

Les prochaines dates et artistes à retenir

Piers Faccini et Vincent Segal le 21 novembre. (Voir l’annonce) Puis à partir du mois de janvier, en 2016, Cyril Mokaiesh et Giovanni Mirabassi avec Laurent Coulondre en première partie, enfant du pays sorti de l’école intercommunale de musique qui se fait un grand nom dans le monde du jazz, une carte blanche à Giedré pour de la chanson fantaisiste et culottée mais aussi Jeanne Cherbal ou encore Patrice Soletti…